Séance du 9 décembre 2014

Un enregistrement audio de la séance du 9 décembre a été réalisé. Il sera mis en ligne le plus rapidement possible.

Vous pouvez télécharger les diapositives correspondant aux présentations des intervenants qui ont souhaité les rendre disponibles :

Ilona Boniwell Introduction Positive psychology

Gaël Brulé   Introduction sociologie

Pascale Haag Critiques Psychologie positive

Rémy Pawin  Histoire du bonheur

Séminaire « Du bonheur et du bien-être dans les sciences sociales »

Séminaire de recherche coordonné par
Ilona Boniwell (École centrale), Pascale Haag (EHESS)
et Miriam Teschl (EHESS)

Depuis les années 1990 surtout, la question du bonheur s’est progressivement constituée en objet de recherche, notamment à partir des travaux de chercheurs tels que Daniel Kahneman, Ed Diener ou Martin Seligman, en psychologie mais aussi en économie, soulevant notamment des controverses sur la question de la distinction entre « bien-être », concept clé de l’analyse économique traditionnelle, et « bonheur ». Si l’économie et la psychologie ont été les pionnières dans ce domaine, d’autres disciplines des sciences sociales, comme l’histoire, l’anthropologie, la sociologie ou le droit, leur ont emboîté le pas.
Ce séminaire, qui réunit des spécialistes d’horizons divers – économistes, anthropologues, psychologues et autres professionnels de la santé ou de l’éducation, etc. –, vise à confronter les questions théoriques, méthodologiques et épistémologiques rencontrées dans chaque discipline, afin de repérer des convergences et des lignes de force susceptibles de favoriser des approches interdisciplinaires.

Le séminaire a lieu le 2e mardi du mois de 9 h à 13 h, à Paris et à Marseille, grâce à un dispositif de visioconférence (Amphithéâtre François Furet, 105 bd Raspail, 75006 Paris* et salle A, 2 rue de la Charité, 13002 Marseille). Il est ouvert à tous, sans inscription préalable.

* À l’exception des séances du 13 janvier et du 9 juin, qui se dérouleront 190 avenue de France, 75013 Paris – salle du conseil A.

7514361418_732c39d929_o
9/12/14          Séance introductive
1. Ilona Boniwell, Pascale Haag, Miriam Teschl – Introduction générale
2. Rémy Pawin (université Paris 1) – Faire l’histoire du bonheur
3. Gaël Brulé (université de Rotterdam) – Introduction aux sociologies comparatives du bonheur

13/1/15           Well-Being in Economics
1. Miriam Teschl – Well-Being and Utility
2. Miriam Teschl – The controversy about “happiness”

10/2/15           Well-Being in Economics reconsidered
1. Miriam Teschl – Well-Being today in Economics
2. Miriam Teschl – Well-Being and Justice:  The Capability Approach

14/4/14           Is happiness pleasure or effort? Theories and applications of eudaimonia
1. Evgeny Osin (National Research University Higher School of Economics , Moscou) – Eudaimonia: A positive psychological perspective
2. Evgeny Osin et Ilona Boniwell – Positive psychology at the workplace: What makes us happy and productive?

12/5/15           Well-being and happiness « elsewhere »
1. Ilona Boniwell et Jean Timsit (HEC) – Au pays du Bonheur national brut : théorie et pratique
2. Pascale Haag – Le bonheur dans l’Inde ancienne : qu’en disent les textes sanskrits ?

09/06/15         Well-being and education
1. Ilona Boniwell – Well-being at school
2. Pascale Haag – Améliorer le bien-être à l’université ?
3. Ilona Boniwell, Pascale Haag, Miriam Teschl : Conclusion du séminaire et perspectives

A bibliography on happiness and well-being in Sanskrit (and other ancient Indian languages)

[Work in progress]

Banavathy, V. K., & Choudry, A. (2014). Understanding Happiness: A Vedantic Perspective. Psychological Studies, 59(2), 141‑152.

Cerulli, A. (2012). On the allegorization of action for health. eJournal of Indian Medicine, 5, 25‑35.

Cousins, L. S. (1996). Good or skillful? Kusala in Canon and Commentary. Journal of Buddhist Ethics, 3, 136‑164.

Flanagan, O. J. (2007). The really hard problem meaning in a material world. Cambridge, Mass.: MIT Press.

Flanagan, O. J. (2011). The Bodhisattva’s Brain Buddhism Naturalized. Cambridge, Mass.: MIT Press.

Glucklich, A. (2011). Virtue and Happiness in the Law Book of Manu. International Journal of Hindu Studies, 15(2), 165‑190.

Kumar, K. (2006). The role of spirituality in attaining well-being: the approach of Sanatana Dharma. In Dimensions of Well-being. Research and Intervention (éd. Delle Fave, A.). Milano: Franco Angeli.

Schmitthausen. (2013). Kuśala and Akuśala: Reconsidering the Original Meaning of a Basic Pair of Terms of Buddhist Spirituality and Ethics and Its Development up to Early Yogācāra. In U. Kragh (Ed.), The Buddhist Yogācārabhūmi Treatise and Its Adaptation in India, East Asia, and Tibet (p. 440‑495). Cambridge, Mass.: Harvard University.

Tedesco, P. (1954). Sanskrit kusala- « Skilful, Welfare ». Journal of the American Oriental Society, 74(3), 131–142.

Zimmermann, F. (2004). « May godly clouds rain for you! » Metaphors of well-being in Sanskrit. In E. Ciurtin (Éd.), Du corps humain, au carrefour de plusieurs savoirs en Inde: mélanges offerts à Arion Rosu par ses collègues et amis à l’occasion de son 80e anniversaire (p. 371‑382). Paris : De Boccard.

elephant and rider

I wish to thank all the colleagues who kindly helped my to gather these references (E. Ciurtin, B. Kellner, U.T. Kragh, P. Maas)

Well-being & Happiness

Depuis les années 1990 surtout, la question du bonheur s’est progressivement constituée en objet de recherche, notamment à partir des travaux de chercheurs tels que Daniel Kahneman, Ed Diener ou Martin Seligman, en psychologie mais aussi en économie, soulevant notamment des controverses sur la question de la distinction entre « bien-être », concept clé de l’analyse économique traditionnelle, et « bonheur ». Si l’économie et la psychologie ont été les pionnières dans ce domaine, d’autres disciplines des sciences sociales, comme l’histoire, l’anthropologie, la sociologie ou le droit, leur ont emboîté le pas. Ce carnet de recherche, tout comme le séminaire qu’il accompagne, vise à assurer une meilleure visibilité à ce courant de recherches interdisciplinaires tout en rendant compte des questions théoriques, méthodologiques et épistémologiques rencontrées dans différentes disciplines par des chercheurs d’horizons divers – économistes, anthropologues, psychologues et autres professionnels de la santé ou de l’éducation, etc. –, afin de repérer des convergences et des lignes de force susceptibles de favoriser des approches interdisciplinaires. Il vise aussi à rendre compte de travaux récents (livres, articles) et d’événements (colloques, conférences, expositions, films) qui concernent le bien-être et le bonheur.